une perquisition est en cours au Palais Vivienne, propriété de Pierre-Jean Chalençon


Mercredi, une perquisition a été menée au domicile parisien du cuisinier Christophe Leroy, soupçonné d’avoir organisé de luxueux repas clandestins, notamment au Palais Vivienne. 

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

L’enquête sur des dîners clandestins à Paris se poursuit. Une perquisition est en cours au Palais Vivienne, a appris France Télévisions jeudi 8 avril de source judiciaire. Son propriétaire, le collectionneur Pierre-Jean Chalençon, s’est retrouvé au cœur de la polémique après avoir été filmé en caméra cachée dans un reportage de M6. Il y déclarait avoir croisé « des ministres » dans des dîners organisés en plein confinement, au mépris des règles sanitaires.

Il s’était ensuite rétracté, expliquant avoir fait de l’humour, tandis qu’une enquête était ouverte dimanche par le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, pour « mise en danger d’autrui » et « travail dissimulé »

Dans cette même affaire, une perquisition a eu lieu mercredi au domicile parisien du cuisinier Christophe Leroy, soupçonné d’avoir organisé de luxueux repas clandestins, notamment au Palais Vivienne. Le reportage de M6 faisait état d’un dîner au Palais Vivienne « autour d’un menu caviar et champagne » au prix de « 220 euros par personne » concocté par le cuisinier.

Lors de la perquisition, Christophe Leroy « a pu remettre un certain nombre de documents établissant que les prestations qu’il a effectuées l’ont été, comme la loi l’autorise, dans des domiciles privés et non pas dans des établissements recevant du public (ERP) de type restaurant », a fait savoir son avocat, Thierry Fradet, dans un communiqué. « En tout état de cause et contrairement à ce qui a été affirmé de manière peu professionnelle, aucun membre du gouvernement n’a participé aux repas », a-t-il ajouté, dénonçant un « mauvais procès » à l’encontre de son client.



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *