sept Français sur dix prêts à se faire vacciner, mais pas avec AstraZeneca, selon notre sondage


De plus en plus de Français se disent prêts à se faire vacciner contre le Covid-19. Selon un sondage* Odoxa-Backbone Consulting pour franceinfo et Le Figaro, publié jeudi 8 avril, 70% des personnes interrogées sont favorables à la vaccination. C’est près de 30 points de plus qu’il y a quatre mois.

En décembre 2020, 42% des Français approuvaient la vaccination, ils étaient 56% en janvier et 61% en février. À noter que parmi les personnes interrogées, 19% ont déjà reçu au moins une dose, 30% ne l’ont pas encore eu, mais comptent bien y avoir recours. Une sur cinq (21%) le fera probablement. Elles ne sont que 14% à y être franchement opposées et sont sûres de ne pas se faire vacciner.

Mais si les Français sont majoritairement favorables à la vaccination, ce n’est toutefois pas avec n’importe quel vaccin. La défiance est massive à l’encontre du vaccin d’AstraZeneca après les cas de thromboses recensés en France. 71% des personnes interrogées ne veulent pas du vaccin suédo-britannique. Mais l’adhésion aux autres vaccins disponibles n’est pas totale. Le Janssen, de l’Américain Johnson & Johnson, inspire confiance à 59% des Français. L’autre américain, Moderna, convainc deux Français sur trois (65%). Quant au vaccin Pfizer-BioNtech, premier à avoir été autorisé en France, il emporte la confiance de 70% des personnes interrogées. Un quart des Français (24%) ne fait confiance à aucun des quatre vaccins actuellement autorisés.

Au-delà de la vaccination, les Français sont assez enthousiastes à l’arrivée des autotests. 57% sont convaincus que leur généralisation sera utile pour lutter contre l’épidémie. Six personnes sur dix (62%) comptent même les utiliser s’ils doivent se faire dépister. Et 61% pensent que ces tests devraient être disponibles en grande surface. Et si les Français jugent, à 58%, que ces autotests ne sont pas aussi fiables que les tests antigéniques, ils sont sept sur dix (72%) à demander leur remboursement par la Sécurité sociale.

À l’occasion de ce sondage, deux tiers des personnes interrogées (64%) affirment par ailleurs ne pas croire à la promesse d’Emmanuel Macron de fournir un vaccin à tous les Français qui le souhaitent d’ici la fin de l’été. Hormis les sympathisants LREM, qui croient à 68% que le calendrier vaccinal affiché par le chef de l’État et le gouvernement sera tenu, le scepticisme est majoritaire. 63% des LR, 62% des proches d’EELV et 64% des sympathisants socialistes ne pensent pas qu’Emmanuel Macron pourra tenir sa promesse. Sept Insoumis sur dix (71%) et 78% des proches du RN n’y croient pas non plus. Selon ce sondage, plus de six Français sur dix (63%) avouent ne pas avoir confiance dans la politique vaccinale du gouvernement face à l’épidémie de Covid-19.

L’action de l’exécutif en matière de vaccination est globalement mal jugée par les Français, même si la confiance progresse un petit peu depuis deux mois. Au mois de février, 31% des Français avaient confiance dans l’action du gouvernement. Ils sont 36% aujourd’hui. Les deux tiers des personnes interrogées jugent la politique mise en œuvre inefficace (67%) et incohérente (68%). Sept Français sur dix (70%) ne la trouvent pas claire. Et les trois quarts (77%) estiment qu’elle n’est pas menée à un bon rythme. Malgré tout, depuis deux mois, le gouvernement gagne cinq points sur l’efficacité de sa politique vaccinale et sur la confiance générale des Français.

*Cette enquête Odoxa-Backbone Consulting pour franceinfo et Le Figaro a été réalisée par Internet les 7 et 8 avril 2021, sur un échantillon de 1004 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *