Quais de Seine bondés, reconfinement de Paris, accélération de la vaccination… Le « 8h30 franceinfo » d’Emmanuel Grégoire


Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la maire (PS) de Paris, était l'invité de franceinfo dimanche 7 mars 2021.
Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la maire (PS) de Paris, était l’invité de franceinfo dimanche 7 mars 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la maire socialiste de Paris était l’invité du « 8h30 franceinfo », dimanche 7 mars 2021. Quais de Seine bondés, reconfinement de Paris, accélération de la vaccination… Il répond aux questions d’Ersin Leibowitch et de Jean-Jérôme Bertolus.

Reconfiner Paris pour trois semaines : « Une forme de précipitation »

L’élu parisien est d’abord revenu sur ses propos tenus sur franceinfo jeudi 25 février, lorsqu’il a proposé de reconfiner totalement la capitale pendant trois semaines. « Il y a eu de ma part, dans ces propos personnels, une forme de précipitation qui a laissé penser que nous le proposions alors que nous ne le proposions pas« , a réagi Emmanuel Grégoire.

« C’était une des options qui étaient sur la table et d’ailleurs c’est une option qui n’a pas été mise par nous : le Conseil scientifique l’a recommandée en janvier, d’autres pays l’ont fait », a poursuivi Emmanuel Grégoire. « C’est la maire [Anne Hidalgo], à l’issue du débat qu’il y a eu tout le week-end, qui a suivi les annonces du Premier ministre et qui a défini la position qui est la nôtre« , a-t-il dit. 

Evacuation des quais de Seine bondés : une décision « abrupte » 

Le premier adjoint d’Anne Hidalgo est ensuite revenu sur ces images qui ont frappé la veille : ces centaines de personnes évacuées des quais de Seine par la police avant l’heure du couvre-feu. Pour Emmanuel Grégoire il s’agit d’une décision « abrupte »« Nous en discuterons avec la préfecture de police », a promis Emmanuel Grégoire.

Que les forces de police procèdent à des dispersions, à de la pédagogie lorsqu’il y a trop de monde, c’est normal. C’est leur mission de faire respecter les gestes barrières et d’éviter les trop gros attroupements mais nous avons trouvé hier que la méthode était un peu abrupte

Emmanuel Grégoire

franceinfo

Accélération de la vaccination à Paris : « C’était souhaitable » mais « ça ne suffit pas »

Par ailleurs, Emmanuel Grégoire est revenu sur l’accélération de la vaccination en France et notamment à Paris ce week-end« On est tout à fait satisfait, d’ailleurs dès que l’annonce [de l’accélération vaccinale] a été formulée, nous avons mobilisé des moyens exceptionnels avec l’administration parisienne et surtout avec la médecine de ville qui a été un renfort décisif dans cette accélération », a poursuivi Emmanuel Grégoire. « Mais je voudrais simplement rappeler que c’était souhaitable, et simplement rappeler que ça ne suffit pas », a nuancé le premier adjoint. 

« 11 000 doses pour Paris, 12 000 en intégrant un centre des pompiers, ça représente 6% des éligibles de plus de 75 ans », a regretté l’élu. « On est très loin des objectifs, on parlait de 15 millions de vaccinés à la fin mars ». Pour le premier adjoint socialiste, l’objectif de la mairie de Paris « ce n’est pas d’y croire ou pas » mais, dit-il, « de tout faire pour contribuer à réaliser ces objectifs »

Retrouvez l’intégralité du « 8h30 franceinfo » du dimanche 7 mars 2021 :



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *