l’incertitude autour de la deuxième dose d’AstraZeneca



Publié

Durée de la vidéo : 2 min.

Vaccin contre le Covid-19 : l'incertitude autour de la deuxième dose d'AstraZeneca
FRANCE 3

Article rédigé par

F.Mathieux, Y.Junqua, A.Brogat, F.Blévis, J.Duboz, O.Pergament

France 3


France Télévisions

Un flou règne encore autour du vaccin du laboratoire AstraZeneca, dont le lien avec de rares cas de thrombose a été établi. La Haute autorité de santé a restreint son utilisation aux plus de 55 ans. Mais que faire lorsque l’on a moins de 55 ans et que l’on a déjà reçu la première dose ? C’est le cas de 500 000 personnes en France.

Le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 est au cœur de la controverse. Son administration serait à l’origine de très rares cas de caillots sanguins. En France, les plus de 55 ans peuvent toujours en bénéficier, mais les moins de 55 ans, en revanche, n’y sont plus éligibles. Beaucoup ont déjà reçu une première dose. 

La médecin généraliste Anne Ferdinand préfèrerait continuer son protocole vaccinal. « Je préfèrerais avoir une seconde dose d’AstraZeneca, même si je n’ai plus les critères d’autorisation vis à vis de l’âge, d’abord parce que je ne suis pas inquiète vis à vis du risque de thrombose, premièrement, et deuxièmement parce que c’est un schéma vaccinal qui a été testé, connu et reconnu« , explique-t-elle. 500 000 à 600 000 personnes de moins de 55 ans ont reçu une première dose d’AstraZeneca. Quel vaccin recevront-ils pour la deuxième dose ? Une recommandation est attendue prochainement.


voir tous les JT

Newsletter

toute l’actualité en vidéo

Recevez l’essentiel de nos JT avec notre newsletter

Abonnement Newsletter

articles sur le même thème



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *