l’hôpital de Saint-Étienne toujours sous tension


Au CHU de Saint-Étienne (Loire), une salle de réveil de bloc opératoire a dû être aménagée pour accueillir une nouvelle unité de réanimation. 20 lits supplémentaires ont été créés pour les malades du Covid-19 ; une quinzaine sont déjà occupés. Pour les soignants qui se relaient au chevet des patients, la deuxième vague est une épreuve. Mercredi 18 novembre, 34 patients étaient hospitalisés en réanimation. Le nombre d’admissions est en légère baisse, mais ce n’est pas encore assez significatif, selon le personnel.

« On est plutôt sur une phase de plateau, c’est-à-dire que l’on reste à un niveau extrêmement élevé, sans franche décroissance », explique le Pr. Jérôme Morel, chef du service de réanimation. De nombreux services du CHU sont sollicités, comme celui de l’infectiologie : la moitié de ses lits est désormais occupée par des patients atteints du coronavirus. Le CHU de Saint-Étienne est particulièrement touché par la deuxième vague : jusqu’à 800 malades du Covid y ont été hospitalisés, soit presque deux fois plus qu’au printemps dernier. 

Le JT

Les autres sujets du JT



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *