les restaurateurs baissent le rideau le soir pour quatre semaines


Le couvre-feu est entré en vigueur à Lyon (Rhône), comme dans sept autres métropoles et en Île-de-France, également placées en zone d’alerte maximale, dès le samedi 17 octobre à minuit. « C’est fini. On va attendre minimum quatre semaines et puis on verra après. En quarante ans de métier, je n’ai jamais vu ça !« , explique un restaurateur lyonnais au micro de France 2. Quelques heures auparavant, les Lyonnais sont venus profiter d’une dernière soirée. Les restaurants se remplissent. « On sait que pendant six semaines, on va être privé de bons moments, donc on en profite« , témoigne une consommatrice.

Dans un restaurant lyonnais, les avis sont partagés. « C’est une demi-mesure, affirme un client, il aurait fallu fermer à 22 heures pour que ce soit jouable pour pas mal de restaurateurs ou carrément interdire« . Les salariés seront placés en chômage partiel, ouvrir en journée n’étant pas rentable pour l’établissement. Hamed Doss, restaurateur, explique : « Le service du soir, c’est autant de chiffre d’affaires que la journée, ça représente 80%. Si on ne peut pas travailler le soir, ça ne sert à rien d’ouvrir le midi« .

Le JT

Les autres sujets du JT



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *