les parents d’Arthur Noyer lancent un appel à l’État pour permettre à leurs proches d’assister aux audiences


Le procès de Nordahl Lelandais, accusé du meurtre d’Arthur Noyer, doit s’ouvrir le 3 mai à Chambéry. La famille du jeune militaire habite à Bourges et demande à pouvoir dépasser les limites de déplacement liées au Covid-19.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

« Qu’on laisse les proches d’Arthur dépasser les 30 kilomètres », réclament les parents d’Arthur Noyer à deux semaines de l’ouverture du procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre de leur fils. Dans une lettre que France Bleu Pays de Savoie a pu consulter, la famille lance un appel à l’État.

Les parents du jeune militaire vivent à Bourges, rappelle France Bleu, alors que le procès doit s’ouvrir le 3 mai à Chambéry. « Notre lieu de vie, tout notre réseau amical est loin de Chambéry. On est à cent lieux des limitations de kilomètres autorisées par le contexte Covid », explique Didier Noyer. Le père d’Arthur insiste sur le besoin de ne pas se retrouver « seuls, isolés ».

« Les copains d’Arthur et de Quentin son frère. Ce n’est pas en les bloquant qu’ils vont pouvoir faire leur travail de deuil », ajoute-t-il, réclamant « l’indulgence ».



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *