Le laboratoire Merck a déposé aux États-Unis une demande d’autorisation de sa pilule contre le Covid-19


La demande a été déposée en urgence lundi pour ce médicament appelé molnupiravir.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Un nouvel espoir dans la lutte contre le virus ? Le laboratoire américain Merck a annoncé lundi 11 octobre avoir déposé une demande d’autorisation auprès des autorités américaines pour sa pilule contre le Covid-19.

Cette demande concerne le médicament de Merck, baptisé molnupiravir, destiné au traitement des patients adultes atteints de formes légères à modérées de Covid-19 et risquant d’évoluer vers des formes sévères et/ou une hospitalisation, a déclaré la société dans un communiqué.

« Les conséquences extrêmes de cette pandémie exigent que nous agissions avec une urgence sans précédent, et c’est ce que nos équipes ont fait en soumettant cette demande (d’autorisation) du molnupiravir » à l’Agence américaine du médicament, la FDA, a souligné Robert Davis, patron de l’entreprise, cité dans un communiqué.

Pour sa demande d’autorisation, Merck se base sur l’essai clinique qu’elle a mené avec son partenaire Ridgeback Biotherapeutics auprès de personnes avec des cas légers à modérés de Covid-19 et au moins un facteur de risque aggravant. Elles ont reçu le traitement dans les cinq jours après les premiers symptômes.

Le taux d’hospitalisation ou de décès chez les patients ayant reçu le médicament a été de 7,3%, contre 14,1% chez ceux ayant eu un placebo. Aucun décès n’a été constaté chez les personnes traitées avec le molnupiravir, contre 8 dans le deuxième groupe.



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *