le confinement du littoral des Alpes-Maritimes inquiète les commerçants



À Antibes (Alpes-Maritimes), Samuel Freland, brasseur qui vient de rouvrir pour de la vente à emporter, après quatre mois de fermeture, est préoccupé par le confinement annoncé pour les deux prochains week-ends. « Le samedi, avec le marché, c’est beaucoup, sur une semaine, ça va faire 30 à 40% du chiffre d’affaires », déplore le restaurateur.

Dans un magasin de vêtements, le couvre-feu à 18 heures a déjà provoqué une chute de 50% du chiffre d’affaires. Ces nouvelles restrictions ne sont pas pour rassurer la gérante. « Le samedi est un jour crucial, les retombées économiques nous font très peur », s’inquiète Laurena Ammirati. À Nice (Alpes-Maritimes), Sacha Golan, barbier, va ouvrir le lundi à la place du samedi. Une mise sous cloche difficile pour les commerçants, car elle coïncide avec les vacances scolaires et les soldes d’hiver.

Le JT

Les autres sujets du JT



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *