l’Assemblée nationale examine la proposition de loi du député Olivier Falorni



Retrouvez ici l’intégralité de notre live #EUTHANASIE

16h32 : « Je lancerai dans les jours qui viennent une nouvelle mission (…) Il faut savoir où nous en sommes. »

Le ministre de la Santé revient sur l’apport de la loi Claeys-Leonetti, mais déplore de constater que les Français ne s’emparent pas suffisamment de la possibilité de rédiger des directives anticipées.

16h26 : « Aujourd’hui, la fin de vie n’est plus un tabou. »

Olivier Véran commence par faire un état des lieux de la société. « Chacun veut pouvoir choisir, chacun veut, et c’est bien normal, éviter la souffrance », explique le ministre de la Santé.

16h24 : L’Assemblée nationale vient de débuter l’examen de la proposition de loi ouvrant un droit à « une fin de vie libre et choisie » du député Olivier Falorni. La séance a commencé par une standing ovation pour le parlementaire. Olivier Véran est maintenant à la tribune. Suivez notre direct.

15h52 : Avant de se pencher sur le texte sur la « fin de vie », l’Assemblée nationale a débuté l’examen en deuxième lecture d’une proposition de loi pour protéger et promouvoir les langues régionales, un sujet qui enflamme aussi les passions dans l’hémicycle. Conditions de financement des établissements privés, enseignement immersif, signes diacritiques des langues régionales : les sujets d’interminables débats n’ont pas manqué sur le texte du député breton.

15h35 : Bonjour @Gaulois-GE. Oui, ils sont cinq parlementaires du groupe LR à être à l’origine de cette obstruction parlementaire. Comme le rapporte L’Opinion, Patrick Hetzel, Xavier Breton, Marc Le Fur, Julien Ravier et Frédéric Reiss sont les auteurs de 2 300 des 3000 amendements déposés sur le texte.

15h35 : Est-ce qu’on pourrait avoir les noms des seuls députés (une poignée de LR) qui ont déposé des centaines d’amendements par article, dans le seul but d’empêcher le vote démocratique de cette loi. Les autres députés ayant déposé des amendements en quantité « normale » ne sont pas concernés. Merci d’avance.

15h42 : L’Assemblée nationale examine aujourd’hui une proposition de loi sur l’euthanasie en France. En Bourgogne-Franche-Comté, plusieurs personnalités ont médiatisé leur choix ou volonté de mourir. Récit de France 3.

14h05 : A 14 heures, on vous propose un nouveau point sur l’actualité :

#COVID_19 Le ministère de l’Education nationale a affirmé à franceinfo que ses plateformes d’enseignement à distance subissaient ce matin de « nouvelles attaques », ce qu’a confirmé le Cned sur Twitter. Suivez notre direct.

#COVID_19 Deux ecclésiastiques catholiques sont en garde à vue dans l’enquête sur la messe à Paris sans précautions sanitaires, annonce le parquet.

Emmanuel Macron va annoncer la suppression de l’ENA, l’Ecole nationale d’administration, cet après-midi, a appris franceinfo de sources concordantes au sein de l’exécutif, confirmant une information d’Europe 1.

L’Assemblée nationale rouvre aujourd’hui le débat sur le droit à l’euthanasie, qui risque toutefois de ne pas aller à son terme faute de temps face à un barrage de milliers d’amendements, comme on vous l’explique ici. Vous pourrez suivre le débat dans notre direct.

11h59 : Il est midi, voici les principales actualités :

#COVID_19 Le ministère de l’Education nationale a confirmé à franceinfo que ses plateformes d’enseignement à distance subissaient ce matin de « nouvelles attaques », ce qu’a confirmé le Cned sur Twitter. Suivez notre direct.

#VON_DER_LEYEN La Turquie dénonce « les accusations injustes » qui l’ont visée après un couac protocolaire lors d’une visite à Ankara de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Emmanuel Macron va annoncer la suppression de l’ENA, l’Ecole nationale d’administration, cet après-midi, a appris franceinfo de sources concordantes au sein de l’exécutif, confirmant une information d’Europe 1.

L’Assemblée nationale rouvre aujourd’hui un débat passionnel sur le droit à l’euthanasie, qui risque toutefois de ne pas aller à son terme faute de temps face à un barrage de milliers d’amendements, comme on vous l’explique ici. Vous pourrez suivre le débat dans notre direct.

10h40 : Le temps presse à l’Assemblée. « Notre programme de travail pour la journée est pour le moins dense », a souligné le président de séance, alors que les députés débattent de la protection patrimoniale des langues régionales, avant d’aborder la proposition de loi pour une fin de vie « libre et choisie », qui ne peut être examinée que jusqu’à minuit. Ce dernier a donc prévenu qu’il appliquerait « strictement » le règlement de l’Assemblée, limitant les prises de parole à deux minutes.



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *