L’aide exceptionnelle de 150 € finalement étendue aux jeunes bénéficiaires des APL et aux boursiers — RT en français



C’est un rétropédalage : Jean Castex a annoncé que les bénéficiaires des APL et les étudiants boursiers pourront finalement toucher l’aide de 150 euros.

Après un cafouillage entre les annonces du Premier ministre Jean Castex et d’Emmanuel Macron au sujet des bénéficiaires de l’aide de 150 euros, le Premier ministre a finalement annoncé lors d’un entretien accordé au Journal du dimanche que le dispositif d’aide sera étendu aux 400 000 jeunes qui touchent les Aides personnalisées au logement (APL) et aux étudiants boursiers. «S’agissant des jeunes, je vous annonce aujourd’hui que nous leur étendons cette aide : 150 euros seront également versés aux 400 000 jeunes qui touchent les APL et aux étudiants boursiers», a précisé le Premier ministre.

Un rétropédalage expliqué par «le choix du président de la République» de «favoriser l’insertion par le travail». Le Premier ministre a assuré que le gouvernement avait «pleinement conscience» que lorsque survient une crise économique, elle touchait «d’abord et de plein fouet les personnes précaires et les jeunes».

Jean Castex a précisé au cours de l’entretien qu’il présentera la semaine prochaine «l’acte II de la stratégie pauvreté» du gouvernement. Ce plan devait être dévoilé le 17 octobre lors d’un déplacement dans l’Essonne, auquel il a renoncé à la suite de la décapitation de l’enseignant de Conflans-Sainte-Honorine.

Un quiproquo pour le couple exécutif ?

Au lendemain du discours du président de la République du 14 octobre, l’entourage du Premier ministre avait précisé à l’AFP que seuls les bénéficiaires du RSA et de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS, pour les chômeurs en fin de droits) toucheraient cette aide de 150 euros, auxquels s’ajouteront 100 euros par enfant. Les bénéficiaires des APL, eux, devait se contenter uniquement la prime de 100 euros par enfant.

Dans son entretien télévisé du 14 octobre, Emmanuel Macron avait pourtant annoncé une «aide exceptionnelle de 150 euros plus 100 euros par enfant» pour les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) et des APL, «ce qui touche du coup tous les jeunes très largement, les 18-25 ans», avait ajouté le président de la République.





Source RT France

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *