la Corée du Sud teste désormais les chiens et les chats



En Corée du Sud, un premier chien a été testé pour savoir s’il était contaminé au coronavirus, mercredi 10 février. Comme pour l’homme, on a introduit un long coton-tige dans les parois nasales de l’animal. L’échantillon est ensuite analysé dans un laboratoire. Les autorités sud-coréennes viennent de lancer ce programme, qui étend le dépistage aux chiens et aux chats qui souffrent de fièvre, de toux ou de difficultés respiratoires, mais également à tous ceux qui ont été en contact avec une personne porteuse du virus.

« A Séoul, récemment, un chaton a été testé positif au Covid-19. Depuis, les habitants sont anxieux. Alors, nous avons commencé à faire des dépistages pour s’assurer de la bonne santé de nos animaux domestiques« , détaille Song In Jun, directeur de la protection animale de Séoul. En cas de test positif, l’animal doit lui aussi être placé en quarantaine, au domicile de son maître ou dans un chenil spécialisé.



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *