« La circulation du virus accélère dans un certain nombre de régions, en particulier tropicales », prévient le directeur international de l’institut Pasteur


Pierre-Marie Girard veut croire au bon sens des Français. « Je pense qu’il ne viendrait à personne l’idée de séjourner en Afrique du Sud ou au Brésil.

« Ça s’accélère et ce n’est pas du tout en train de s’infléchir ». Pierre-Marie Girard, directeur international de l’Institut Pasteur, a dressé, pour franceinfo jeudi 9 juillet, l’état de la situation mondiale concernant la pandémie de coronavirus. « La préoccupation que l’on a, c’est l’accélération de la circulation du virus dans un certain nombre de régions, en particulier les régions tropicales. »

« D’abord il y a eu un retard de l’épidémie, si vous prenez par exemple l’Afrique intertropicale, et quand elle a démarré, fin mars, elle a augmenté de façon très progressive. Mais là depuis quinze jours-trois semaines, on voit une accélération et les raisons propres, on ne les connaît pas », a détaillé le spécialiste.

Sur le plan international, Pierre-Marie Girard a regretté l’absence de confinement global aux Etats-Unis et appelle à la vigilance. « Là, ce qui est plus compliqué et inquiétant et qui ouvre sur des problèmes de saison, c’est ce qui se passe dans des pays comme le sud de l’Australie, où l’on voit que, probablement du fait du passage à l’hiver, alors que les conditions du contrôle de l’épidémie existent parfaitement, c’est en train de flamber dans certaines villes. »

Difficile cependant d’établir une liste de pays « à éviter ». « Si vous prenez le cas de l’Italie ou l’Espagne, poursuit le directeur international de l’Institut Pasteur, il y a des zones relativement indemnes où il n’y a pas de reprises de l’épidémie, en revanche, il y a des régions comme la Catalogne, qui sont en phase de reconfinement. Le principe, c’est que vous avez des zones bien plus touchées que d’autres ». Mais, comme le rappelle Pierre-Marie Girard, la question relève aussi du « bon sens ». « Je pense qu’il ne viendrait à personne l’idée de séjourner en Afrique du Sud ou au Brésil. »



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *