Est-ce que « la moitié des pays de la planète vaccinent les 5-11 ans », comme le dit le professeur Gilbert Deray ?



C’est une vidéo qui fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux. Le professeur Gilbert Deray, chef du service de néphrologie à la Pitié-Salpêtrière à Paris a déclaré, durant l’émission C à vous sur France 5 : « À l’heure actuelle si vous prenez les pays qui vaccinent les 5-11 ans, c’est la moitié de la planète. » Dit comme ça, c’est exagéré. Il y a encore peu de pays qui ont décidé de vacciner les enfants contre le Covid-19

Autant il y a beaucoup de pays qui ont adopté la vaccination des plus de 12 ans, comme la France, autant on retrouve assez peu de pays qui ont étendu le vaccin aux enfants plus jeunes. Parmi eux, il y a quand même des pays très peuplés comme la Chine, les États-Unis ou le Canada, mais cela reste assez récent. L’agence de presse Reuters a répertorié la liste des pays qui vaccinent en dessous de 12 ans : Israël, les Emirats arabes unis, l’Indonésie, le Cambodge, le Venezuela, la Colombie et Cuba. Mais a priori, pour l’instant c’est tout. 

Dans l’extrait qui tourne sur les réseaux sociaux, il y a une autre phrase qui a fait bondir les internautes, lorsque le médecin parle de « centaines d’enfants » qui vont en réanimation. C’est faux. Selon les données de Santé publique France, en ce moment 11 enfants de 0 à 9 ans sont hospitalisés en soins critiques pour du Covid. Même si on remonte le temps, au plus haut, en avril 2020, on n’a jamais dépassé une trentaine d’enfants hospitalisés en réa. 

En revanche, le taux d’incidence chez les enfants est très élevé. Il est actuellement chez les 6-10 ans de 340 pour 100 000 habitants. C’est presque deux fois plus que le niveau national. D’après le dernier décompte de l’Éducation nationale, il y a près de 8 000 classes fermées. Le ministre de l’Éducation nationale a toutefois rappelé que l’année dernière au pic de l’épidémie, on avait gardé les écoles ouvertes alors que jusqu’à 12 000 classes avaient été fermées. 





Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *