Des hackers publient des données confidentielles sur le vaccin Pfizer-BioNTech après un piratage — RT en français



Des documents confidentiels concernant les médicaments et les vaccins contre le Covid-19 ont été publiés sur internet après une cyberattaque survenue en décembre 2020 contre l’Agence européenne des médicaments. Le vaccin Pfizer-BioNTech est concerné.

Des hackers qui avaient réussi en décembre à subtiliser des documents confidentiels relatifs notamment au vaccin Pfizer-BioNTech sur les serveurs de l’Agence européenne des médicaments (AEM) les ont publiés en ligne.

Dans un communiqué, l’AEM explique que l’enquête en cours sur cette cyberattaque «a révélé que certains des documents consultés illégalement liés aux médicaments et aux vaccins contre le Covid-19 ont été divulgués sur internet». «Les mesures nécessaires sont prises par les autorités chargées de l’application de la loi», ajoute le texte.

Selon l’agence Bloomberg, ce communiqué de l’AEM sur la violation est intervenue après qu’une société italienne spécialisée en cybersécurité, Yarix, a fait savoir avoir trouvé sur le dark web des documents piratés liés à l’autorisation du vaccin Pfizer-BioNTech et aux processus commerciaux qui lui sont relatifs.

Le quotidien australien The Sydney Morning Herald rapporte à cet égard qu’un hacker a publié un article de blog contenant des fichiers de l’AEM, y compris des messages électroniques confidentiels liés à la production et à la commercialisation de vaccins, citant le PDG de Yarix, Mirko Gatto, dans une interview. Ce dernier à en outre expliqué que des captures d’écran et des documents contenus dans cette publication faisaient référence à un portail de communication sécurisé de l’AEM réservé au personnel autorisé.

L’AEM assure toutefois que les délais liés à l’évaluation et à l’approbation des médicaments et vaccins contre le Covid n’ont pas été affectés par ces fuites. «L’Agence et le réseau européen de réglementation des médicaments restent pleinement fonctionnels et les délais liés à l’évaluation et à l’approbation des médicaments et vaccins Covid-19 ne sont pas affectés», peut-on ainsi lire dans le communiqué.

L’AEM, basée à Amsterdam, avait annoncé le 9 décembre être victime d’une cyberattaque et l’ouverture immédiate d’une enquête «en étroite coopération avec la police». Depuis le début de la pandémie, des pirates informatiques ont été accusés de cibler des entreprises et des instituts de recherche sur les vaccins et les médicaments contre le Covid-19.



Source RT France

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *