Couvre-feu : la traque aux soirées clandestines


En raison de la pandémie de Covid-19, tous les lieux festifs ont été fermés entre 21 heures et 6 heures. Malgré l’interdiction, des soirées clandestines voient le jour. À Paris, comme dans d’autres métropoles, les contrôles se multiplient. Pourtant, vendredi 16 octobre, des individus ont organisé un anniversaire en plein air.

À 2h30, l’équipage est appelé dans le centre de Paris. Une boîte de nuit, censée être fermée depuis le mois de mars en raison des mesures sanitaires, accueille des fêtards. « Ils ont tout dégagé dehors et nous ont éjectés comme des malpropres », explique une fêtarde. Les policiers font de la pédagogie. Mais dès le samedi 17 octobre, les contrevenants s’exposent à 135 euros d’amende chacun. Le gérant risque quant à lui une fermeture définitive.
 



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *