C’est ma santé. Le coronavirus et ses conséquences sur la santé mentale des Français


Pendant le premier confinement, beaucoup de Français ont connu un épisode de dépression. Le second confinement aggrave ces épisodes déjà vécus au printemps.
Pendant le premier confinement, beaucoup de Français ont connu un épisode de dépression. Le second confinement aggrave ces épisodes déjà vécus au printemps. (POHTOPQR / MAXPPP)

C’est devenu un sujet de santé publique, l’épidémie de Covid provoque une vague de déprime chez les Français, crises d’angoisse, dépressions. Les symptômes sont multiples, il y a 20 000 appels par jour au numéro vert « Info coronavirus » pour des demandes de soutien psychologique, le 0 800 130 000.

Les précisions du docteur Jean-Paul Hamon, médecin généraliste à Clamart et président d’honneur de la Fédération des Médecins de France.

franceinfo : Jean Paul Hamon, vous en voyez de plus en plus dans votre cabinet des gens qui ne vont pas bien mentalement ?

Jean-Paul HamonOui, absolument. On se demande d’ailleurs pourquoi il y en a 20.000 qui appellent le numéro vert et qui ne viennent pas consulter leur médecin généraliste. Parce que là, actuellement, nous, on constate dans tous les cabinets que depuis quelques jours, il y a une baisse de l’activité de 10%, et qui va même jusqu’à 40% pour certains cabinets de médecins généralistes, et ce serait bien que ces gens qui téléphonent viennent prendre rendez vous avec leur médecin pour leur en parler.

Quels sont les signes qui doivent nous pousser à en parler, à aller voir notre médecin ?

Vous n’avez plus d’entrain, vous avez du mal à faire des choses, vous avez du mal à vous lever le matin, même si vous êtes en télétravail. Vous avez du mal à vous y mettre. Et puis, il y en a même certains qui commencent à boire un peu plus que d’habitude. Ces gens-là, il faut vraiment qu’ils viennent nous voir et qu’on en parle. 

Qu’est-ce qu’on peut dire à tous ceux qui ne se sentent pas bien ? De couper la télé, d’aller respirer, de lire, de se faire du bien ?

Il faut permettre aux gens de vivre le moins mal possible en ce moment. Donc, on leur dit qu’il faut quand même contacter les gens, contacter les amis. WhatsApp existe, Zoom existe. Le téléphone existe. Vous pouvez voir des amis en respectant les mesures barrières, et les recevoir chez vous sans faire des fêtes énormes.

Et vous pouvez recevoir deux, quatre à cinq amis en respectant les mesures barrières parce que le virus ne s’arrête pas à l’entrée de la maison. Mais il faut voir des gens, et il faut continuer à essayer de vivre normalement, et quitter un peu son ordinateur, quitter un peu les séries. Et puis essayer de contacter du monde.

On a vu pendant le premier confinement ces gens qui étaient capables de faire des concerts, des chorales avec zoom à plusieurs. C’était formidable. Et donc, il faut effectivement inventer autre chose pour communiquer et rester en contact avec vos proches.



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *