à la recherche d’un second souffle, Boris Johnson remanie son gouvernement


Le Premier ministre britannique remanie son gouvernement, mercredi, pour tenter de se refaire une santé politique, après des derniers mois très compliqués.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Le changement, c’est maintenant. Après des semaines de rumeurs, le Premier ministre britannique Boris Johnson a décidé de remanier son gouvernement mercredi 15 septembre pour former une « équipe unie » afin d’affronter l’après-pandémie et se relancer à un moment délicat. Après un an et demi de crise du Covid-19 très douloureuse pour le Royaume-Uni et un départ d’Afghanistan très critiqué, alors que le Brexit perturbe les approvisionnements du pays, le chef du gouvernement conservateur cherche un second souffle.

Le ministre de l’Education, Gavin Williamson, a été le premier à confirmer sur Twitter son départ, très attendu vu sa gestion critiquée de la fermeture des écoles pendant les confinements et le fiasco des examens qui a suivi. Il a été suivi peu après par celui de la Justice, Robert Buckland. Dominic Raab, ministre des Affaires étrangères, quitte son poste pour rejoindre le ministère de la Justice. Leurs remplacements et les autres changements doivent être annoncés au compte-gouttes au fil de l’après-midi. 

Ce remaniement intervient à un moment délicat pour le chef du gouvernement âgé de 57 ans, arrivé au 10 Downing Street à l’été 2019 et largement vainqueur des législatives de décembre 2019 avec la promesse de réaliser le Brexit, voté en 2016 mais alors dans l’impasse. Un récent sondage de l’institut YouGov a montré une chute de popularité des conservateurs (à 33%), dépassés par le Parti travailliste (35%) pour la première fois depuis le début de l’année.



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *