93 000 cancers n’ont pas pu être diagnostiqués en 2020 à cause de l’épidémie, alerte la Ligue contre le cancer


« La crise de la Covid-19 ne doit pas faire oublier le cancer, un fléau qui touche près de 400 000 personnes chaque année », rappelle Axel Kahn, président de la Ligue contre le cancer.

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

La Ligue contre le cancer tire à nouveau la sonnette d’alarme. Dans un communiqué diffusé mardi 23 février, la célèbre association chargée de promouvoir le dépistage des cancers estime que « près de 93 000 diagnostics » n’ont pas pu être établis en France en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, qui aurait entraîné de nombreux retards dans la prise en charge des malades. 

>> Covid-19 : suivez les dernières infos en direct

L’association, qui avait déjà alerté sur les baisses de dépistage à l’automne, profite du début de « Mars bleu », un mois de sensibilisation pour le dépistage des cancers colorectaux, pour inciter à nouveaux les Français à consulter leurs médecins. « Nous devons continuer à marteler ce message pour sauver des vies. La crise de la Covid-19 ne doit pas faire oublier le cancer, un fléau qui touche près de 400 000 personnes chaque année », indique Axel Kahn, président de la Ligue contre le cancer.

Le cancer colorectal, avec plus de 43 000 nouveaux cas et plus de 17 000 décès chaque année, représente la deuxième cause de décès par cancer chez l’homme et la troisième chez la femme, précise la Ligue. Qui rappelle que si il est détecté tôt, ce cancer est guérissable dans 90% des cas. 



Source France Info

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *